Qui est Jean-Marc Dhainaut. Auteur de roman passionné | jmdhainaut.com















La Maison bleu horizon

Les coups de coeur



Christie Fo

Les passions de VieDeFun

Litthérapie

Au bazar des mots

Critique-Ebooks

Avis deux lecteurs

Le sang des livres

Lire ou mourir

Raven's Bookcase

L'entre deux mondes

Les lectures d'un cupcake

Avis d'Ironheart sur Rivières Pourpres

Au pays de Goéwin

Des plumes et des livres

Les miss chocolatine bouquinent

Entre les lignes

Laurie, Lucas et ses lectures

Le monde de Marie

Les livres en folie

Le blog Passion Lecture

Le blog TotalyBrune

Les mille et une pages

L'instant des lecteurs

Les avis

Les lectures de Didine
Un bon livre à lire
En tournant les pages
Mademoiselle Cup Of Tea
Les lectures de Mélodie
La Dory qui lit
Le journal d'une fan
Le monde enchanté...
Au fil de l'imaginaire
Le monde de Paikanne
Mes rêves éveillés
Delph la bibliovore
Sophie Songe
Les lectures de Sam
Plume libre
Les lectures de Joëlle
Les livres de Zélie
Les lectures de Kévin
Lectrice In The Train
De la plume au clic
Satine's books
Les lectures de Mistigris
Carnet de bord littéraire
Focus littérature
Inspirer et partager
Les nouvelles plumes
Un bouquin sinon rien
Elodie Books
Maman bouquine
Les perles de Kerry
Cinquième de couv'
La biblio de Koko

Au-Delà d'un destin

Bookivores (Quebec)
Blog Mille et une pages
Au fil des mots
Blog Passion lecture
Songe d'une nuit d'été
Les livres de zélie
Carnet de bord littéraire
Le blog de Seth (spoliée)
Maman bouquine


La Dory qui lit


Les Livres de Zélie


Entretien avec Stéphane Dubois



Interview par Plume Vive


25 novembre 2017

Cultura Neuville-en-Ferrain (59)
De 13h à 18h30


20 janvier 2018

Rencontre des auteurs Leforestois
Présence de Michel Quint
Médiathéque de Leforest (62)


24 février 2018

Cultura Villeneuve d'Ascq (59)
De 13h à 18h30



Divercité septembre 2017.
Jean-Marc Dhainaut, article dans le journal Divercité


Mes passions :

Les passions dans la vie sont très importantes. Elles sont un souffle d'air et nous apprennent constamment. Je me suis toujours beaucoup intéressé à certaines choses, au point d'en faire des passions. Mais si j'y songe, elles ont " presque " toutes un point commun : L'histoire.

Passionné depuis tout jeune par le bricolage et l'électronique, je me suis beaucoup intéressé à la radio. Ceci m'a amené à pratiquer la cibi, dans une convivialité humaine incroyable avec toute une bande d'amis. C'était au début des années 90. Et de fil en aiguille, je suis devenu animateur sur une radio locale à Leforest. J'ai eu l'occasion d'y animer une émission sur les phénomènes paranormaux le mercredi soir, en présence d'un médium. J'ai quitté cette radio lors de mon service militaire au 13ème régiment du génie, à Trèves en Allemagne, pour rejoindre à l'issue une autre radio locale sur Douai, jusqu'au début des années 2000.

Radio du douaisis 1998

Je me suis intéressé à la généalogie grâce à laquelle j'ai énormément appris sur ma famille. Cela m'a même permis d'écrire mon premier ouvrage amateur : le livre de la famille DHAINAUT. Celui-ci contient (en plus de tout un tas de fautes) toutes mes recherches, les actes, les anecdotes, et ce, depuis l'an 1630 dans un petit village du Nord, en Pévèle. J'ai dû passer 2 années à éplucher de vieux grimoires poussiéreux aux archives de Lille. À l'époque, c'était un peu comme fouiller dans la bibliothèque de Poudlard. La généalogie m'a permis de découvrir des histoires parfois bouleversantes, de faire revivre des membres de la famille oubliés des mémoires, et de réaliser de belles choses dont je resterai fier pour le restant de ma vie.

Un de mes travaux généalogiques en 2008
(Cliquez pour agrandir)

Amoureux des châteaux, des vieilles pierres et du Moyen Âge, je suis allé voir un jour, un spectacle son et lumière à Montigny en Ostrevent, près de Douai. Quelle émotion ce soir-là ! Un moment magique, magnifique devant ce château. J'ai rejoint la troupe, je ne pouvais pas faire autrement. J'y suis resté quelques années et j'en garde de merveilleux souvenirs. Je me souviendrai toujours de la plupart d'entre eux, et de Jean-Marie dont j'ai appris le décès bien plus tard.


Médiévales en l'an 2000

Puis vinrent les années " prospection ", où je me suis mis à la recherche de petits objets perdus par nos ancêtres, dans les champs, avec un détecteur de métaux. Vous n'avez pas idée à quel point nos vieux avaient les poches trouées. Bref, un domaine pour lequel j'ai eu l'occasion de programmer le premier logiciel informatique d'archivage des objets trouvés par les passionnés de détection. Ce qui m'a amené à rejoindre bénévolement, avec un ami passionné comme moi, le service archéologique de Douai, sous autorisation préfectorale. Quelle époque formidable. J'avais l'occasion de me plonger dans le passé, dans l'imaginaire de la vie des gens dont ne subsistaient que quelques ossements. J'ai énormément appris au travers des différents chantiers de fouilles auxquels j'ai participé, et l'équipe était formidable. Des gens sympathiques dont je garde un merveilleux souvenir.


Chantier archéologique 2002

Qui aime les vieilles pierres, qui aime les légendes, aime la Bretagne. Et je ne me suis pas mis à l'aimer d'un coup, comme ça, par magie, mais d'avoir une sœur qui y vit (sûrement pas par le plus grand des hasards) fut une chance incroyable de découvrir cette région, ses légendes, sa culture et ses mystères. En revanche, ce qui m'est venu d'une façon que je ne m'explique pas encore, est cet attrait soudain pour la musique Bretonne. Au point, d'ailleurs, d'en être arrivé à la pratiquer, moi qui étais un cas désespéré pour mes professeurs de musique au collège. J'ai appris la cornemuse écossaise. En disant cela, personne ne peut se rendre compte à quel point cela pouvait paraître insensé à l'époque. Dès l'âge de 32 ans, je me suis lancé avec une telle motivation que les progrès furent rapides. J'ai fini par suivre quelques stages en Bretagne, puis par rejoindre une formation Bretonne (un bagad) à Lille et un Pipeband (ensemble écossais) local, que nous avions formé avec des amis. Là encore, j'ai vécu des moments formidables. Cela m'a permis, encore une fois, de réaliser de belles choses et surtout de rêver à ces hautes terres des Highlands écossaises, et de sentir constamment le vent d'Ouest, loin des côtes sauvages de Bretagne lorsque je n'y étais pas.


Bagad de Lille 2007 (à gauche)

Je me suis toujours intéressé au climat. Certes cela n'a rien à voir avec l'histoire, mais d'une certaine manière avec le temps. Plus sérieusement, je noue une certaine passion pour les extrêmes climatiques, telles que les tempêtes, les vagues de froid. Cela m'a amené à comprendre les structures nuageuses, étudier les différentes données qui permettent de réaliser quelques modestes prévisions amateur, mais surtout de mieux comprendre la complexité des mouvements de l'atmosphère et des masses d'air. Je ne vous exposerai pas mes points de vue sur le réchauffement climatique, cela risquerait de ne pas être politiquement correct.

Qui dit intérêt pour les extrêmes climatiques, dit passion pour les orages. C'est en 2013 que je me suis investi dans cette passion de "Chasseur d'orages". D'abord seul, j'ai fini par y entraîner mon meilleur copain. Une passion est contagieuse, méfiez-vous. D'ailleurs, je crois avoir contaminé plusieurs personnes avec les miennes. Depuis, je suis amené à sillonner la région en prévoyant les orages, leur secteur, leur potentiel. Demeurant patient, sur place, pour attendre le bon moment et photographier l'instant. Immortaliser un éclair qui ne dure qu'un dixième de seconde. J'ai même eu l'occasion, à Strazeele, de photographier le début d'une tornade qui a tenu quelques minutes. Forcément, cela m'a amené à m'intéresser à la photographie, avec de très modestes connaissances toutefois, car elle n'est pour moi qu'un outil, en plus de tous les instruments météo dont il m'a fallu m'équiper. J'ai eu la chance de pouvoir tourner quelques images lors d'orages violents, qui ont été diffusées sur le journal régional de France 3, ainsi qu'au JT de France 2.


Saison orageuse 2014

Et puis… me voilà à l'écriture. Allez savoir pourquoi, je ne me l'explique pas moi-même. J'ai débuté avec quelques histoires insolites et loufoques dans lesquelles j'intégrais mes amis sur Facebook. Pour plaisanter, je leur donnais des rôles totalement caricaturaux. Heureusement, ils avaient de l'humour. Je ne le savais pas encore à ce moment-là, même si j'avais l'ébauche d'un scénario qui me trottait dans le coin de la tête en me disant: "Un jour... qui sait...", mais j'allais progresser et cela allait m'amener là où je suis arrivé aujourd'hui. Alors, j'ai commencé à écrire pour quelques concours de nouvelles et j'ai développé mon style. Cela s'est fait au fur et à mesure, et j'apprends encore constamment. Je pense avoir encore des choses à raconter, pour qui voudra les lire. J'espère avoir encore une longue route à parcourir, il y a encore des tas de choses que j'aimerais explorer, et qui ne me viennent même pas encore à l'idée, mais qui le feront, le moment venu. De cela, je ne m'inquiète pas.

Je ne peux pas écrire ces quelques lignes sans penser à ma grand-mère, à laquelle je pense chaque jour depuis ce matin de juillet 1996. Parce que si elle n'avait pas été ce qu'elle a été, je n'en serais peut-être pas là aujourd'hui. Je n'aurais pas eu le goût pour les vieilles photos, les vieux souvenirs, pour ces mémoires dans lesquelles on ne doit jamais cesser de puiser, mais continuer d'alimenter et de perpétuer. Non pas pour se rappeler avec nostalgie, mais pour se voir avancer et faire avancer les autres. Quoi que nous fassions, nous ne devons jamais le faire pour prouver quoi que ce soit aux autres, mais le faire avant tout avec cœur. Si avoir confiance en soi n'est jamais simple, alors faisons confiance en nos destins.


Jean-Marc Dhainaut



Le boîte en fer rouillée

Comme une fleur sous un orage

Alan Lambin et le fantôme au crayon

Qui est Alan Lambin

Les origines de La Maison bleu horizon


Août 2017

Newsletter

Inscrivez vous, pour être tenu
informé de la disponibilité du roman

Votre Email:


Contact

an image

Par email: Cliquez ici
Par formulaire: Cliquez ici



Aimez la page Facebook

Partagez le site sur Facebook


Recommander sur Google+


TWITTER














Ouest-France du 15 août 2017.
Jean-Marc Dhainaut, article dans le journal Ouest-France


La Voix Du Nord du 23/06/17.
Jean-Marc Dhainaut, article dans le journal La Voix Du Nord


Présenté dans "DIVERCITÉ".
Jean-Marc Dhainaut, article dans le journal Divercité Nord Pas de Calais


Romans

Présenté dans Science-Fiction Magazine Septembre 2016.


Romans
Présenté dans La Voix du Nord Septembre 2016.